Black hat SEO / que faut il savoir sur les pratiques utilisées ?

Dans le domaine du SEO, on a tendance à distinguer deux types de techniques : White SEO et Black SEO. Selon les recommandations de Google, la première pratique est la meilleure, tandis que l’autre s’avère risquée. Voici l’essentiel à retenir à ce sujet.

Black hat SEO : une intervention sur le contenu

La publication de textes, qui vise à améliorer le positionnement du site est l’une des actions favorites des supporters de black hat SEO. Cela implique par exemple une rotation de contenu qui semble très similaire et n’apporte pas de valeur ajoutée. En effet, une seule version peut souvent répondre aux demandes des utilisateurs des moteurs de recherche. Le remplissage de mots-clés et la copie de contenu sont des techniques faciles à mettre en œuvre. Le premier n’a plus d’impact et le second peut fonctionner dans certaines situations. Sur des CMS comme WordPress, la multiplication des balises est également similaire à l’opération Black Hat SEO, car la page compile automatiquement des extraits d’articles. Et au final, elle n’augmente généralement pas trop en ranking.

Moteurs de recherche : les paramètres techniques

Dans le black hat SEO, afin de tromper les moteurs de recherche pour augmenter la visibilité naturelle de leur site Web, les webmasters mettent en œuvre le principe de la dissimulation. Cela implique de présenter deux contenus différents pour une seule page en fonction du public cible. La première version a été révélée aux robots des moteurs de recherche, généralement sur-optimisée et remplie de mots-clés liés aux activités fréquemment pratiquées, et la deuxième version a été fournie aux internautes. L’abus de redirections est également l’une des possibilités techniques pour les webmasters de demander la manipulation des résultats de Google et d’autres moteurs.

Création de liens le cas des blacklinks

Des novices aux éditeurs automatisés, des passionnés, en passant par les développeurs créatifs : l’acquisition de liens dans le but d’augmenter artificiellement la popularité du site intéresse un public très différent. Bien que l’obtention de backlinks vers des blogs qui ont été fortement utilisés par le spam n’a pas aidé à améliorer le positionnement, un “point” (emplacement) a été trouvé qui place des liens contextuels sur les adresses qui sont activement mises en évidence par la métrique (flux de confiance). En particulier, ils affectent fondamentalement la visibilité du moteur.

Même les backlinks impliqués, comme sur des forums ou des réseaux sociaux infâmes (par exemple, l’extension .gov), ne font que générer de la popularité et constituent donc une opération en black hat SEO.

Pourquoi un site internet peut il être pénalisé par Google ?
Pourquoi est il important de recruter un bon rédacteur web ?